VATA : est l’énergie du mouvement, l’air + ether ( l’espace contenant l’énergie).Le Dosha Vata régit le système nerveux, la respiration et tous les mouvements dans le corps. Le Dosha Vata est composé des éléments subtils Ether et Air.
VATA est le principe du dynamisme, du rythme, des vibrations et du mouvement qui animent toutes choses. On lui attribue les caractéristiques du vent et de l’espace. Il gouverne les sentiments et émotions tels la gaieté, la nervosité, la peur, l’anxiété, les tremblements, les spasmes,..

Psycho : Nerveux, anxieux qui peut amener à la dépression, craintif, sensible, touche-à-tout, très créatif, besoin de créer pour se sentir vivre, enthousiaste, spontané, sociable, ouvert, adaptabilité, flexibilité, bonne communication et aime communiquer, curieux, généreux, joyeux, plein de vitalité quand il se sent bien, facile à vivre, libre penseur, se laisse facilement submerger par le quotidien, sans cesse sollicité par de nouvelles inspirations, il a du mal à agir, ressenti tactile développé, aime palper l’ambiance, vit dans l’imaginaire car la réalité l’ennuie, peur de l’engagement par peur de perdre sa liberté, frileux qui ne donne pas facilement sa confiance, son cœur. Commence souvent les choses sans les terminer. S’envole n’a pas les pieds sur terre. Fonctionne en « hyper », il est dans le trop.

Physio : Le siège de VATA est le gros intestin, os, peau, nez, oreille, cuisse. Les personnes de type VATA son généralement peu développées physiquement. Poitrine plate, veines et tendons visibles, teint foncé, peau froide, rugueuse, sèche et craquelée, quelques grains de beauté. Personne grande ou petite, mince, svelte, charpente mince révélant les articulations et structure osseuse proéminente, faible développement musculaire, les yeux enfoncés, petit, sec. Les ongles sont rugueux et cassants. Les pieds et les mains sont souvent froids. Tendance aux goûts sucré, acide, salé et aiment les boissons chaudes. Transpirent peu. Personne active, vive, agitée. Parle et marche vite et est facilement fatiguée. Toujours envie de bouger, bonne respiration, faible mémoire mais compréhension mentale rapide. Comprendre et oublier vite. Facteurs aggravant VATA : Froid prolongé, variations brusques de température, Changements de saison, d’heure, se sent moins bien en automne et au début de la saison froide, Manque de sommeil, veillées tardives, travail nocturne ,Soucis, anxiété, chagrins réprimés, peur du lendemain et de l’inconnu, Le jeûne, lavements internes fréquents, Suppression des besoins naturels, se sent mieux après avoir éliminé (selles, urine, sang, larmes, émotions…), le « trop ». Fatigue : trop de voyages, de déplacements, d’exercice, de stimulants, de nourriture froide, exagération des sens. Le désordre, courant d’air, climatisation, les boissons gazeuse, L’apport en trop d’énergie.

Aperçut du ressenti pour un Dosha VATA en déséquilibre et donc en excès :

  • Gonflement du bas ventre, ballonnements, flatulences
  • Douleurs vives, chroniques, parfois imprévisibles
  • Sécheresse de la peau et des muqueuses
  • Constipation : les selles ne surviennent pas tous les jours
  • Légère diarrhée, parfois chronique
  • Tremblements, mouvements involontaires
  • Problème de circulation sanguine
  • Maux de tête, rhumes, grippe, arthrite, douleurs rhumatismales, anémie.
  • Dérèglement des cycles du corps : sommeil, hormones et autres
  • Dérèglement des urgences naturelles : miction, éternuements, éjaculation et autres
  • Coloration foncée des cernes, de la peau et des selles
  • Irrégularité des symptômes

Pour rééquilibrer VATA : Se calmer, respirer, ce recentrer, se stabiliser, reprendre confiance, prendre soin de soi, diminuer le nombre d’activités et de mouvements, revenir à une routine de vie saine, favoriser la stabilité et la sécurité, bien huiler sa peau et éviter toute forme d’assèchement est capital pour gérer un déséquilibre vata. Les mets humides et un peu gras, consistants et souvent chauds conviennent davantage à vata. Il importe cependant de ne pas trop manger, quitte à manger plus souvent que la moyenne dans une journée, jusqu’à cinq petits repas et collations par jour. En général, les aliments et les repas dont les saveurs prédominantes sont douces, un peu sucrées, acidulées et/ou salées calmeront vata. Quelques épices et un peu de saveur piquante, comme celle du poivre ou du gingembre frais, aideront vata à bien digérer. Un VATA trop éparpillé, trop actif, qui se traduit par de l’anxiété ou autre… devra donc compenser en se stabilisant, en se sécurisant,… Prendre des bains chauds, Méditation sur la terre, la montagne, marche, activité créatrice, éviter les sports qui nécessitent une trop grande résistance ou endurance. Un massage pour calmer VATA sera enveloppant et doux. VAtA a besoin d’huile de sésame, riches en vitamine E et en protéines. Elle restructure les cellules et permet de maintenir une bonne hydratation de la peau grâce à sa faculté de pénétrer aisément dans l’épiderme. L’huile de sésame est la plus utilisée en Ayurvéda, elle est riche en fer, phosphore, magnésium, cuivre et calcium. L’huile de sésame a également un rôle antioxydant. Elle a donc les propriétés de protéger le système cardio-vasculaire en empêchant les Amas de se former dans les vaisseaux sanguins et de renforcer les systèmes nerveux et central. Elle agit sur la fatigue nerveuse et les troubles de la mémoire. L’huile de sésame est recommandée contre le cholestérol, la déminéralisation et la dépression. En usage externe, elle traite la sécheresse et les irritations tels que l’eczéma, le psoriasis, la desquamation et elle tonifie les cheveux. On favorise pour VATA les plantes calmantes et les toniques nerveux tels que la camomille, la verveine, l’avoine fleurie, la mélisse et la cataire. Parmi les plantes indiennes, on retrouve l’ashwagandha et le shatavari, qui sont par ailleurs toutes deux reconnues comme toniques des surrénales et des fonctions sexuelles, donc de l’énergie vitale. D’autre part, les plantes dites carminatives, c’est-à-dire qui dispersent les gaz intestinaux et favorisent la digestion, sont aussi indiquées. Les meilleures carminatives sont le cumin, le fenouil et la cardamome, mais toute épice ou plante aromatique conviendra également : basilic, thym, menthe, romarin, graines de carvi, graines de céleri et ainsi de suite. Action sur l’anxiété, la nervosité, la peur et la douleur : Racine d’Angélique, fleur de Matricaire, feuille d’Absinthe, fleur de Serpolet, fleur de Lotier, tige et fleur d’Arnica.

» VATA

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Google+