KAPHA : eau + terre, énergie de la stabilité Il cimente les éléments du corps, fournissant le matériau nécessaire à la structure physique. Il donne au corps sa force et sa stabilité et maintient les fluides corporels en équilibre. On lui attribue les éléments subtils terre et eau. Un Kapha équilibré donne de la force, de la persévérance, un bon système immunitaire, de la patience et de la stabilité psychique. Il maintient la résistance du corps, L’eau est le principal constituant de ce Dosha et est responsable de la force biologique et de la résistance naturelle des tissus du corps. Lubrifie les articulations, fournit l’humidité à la peau, aide à guérir des blessures, donne de la stabilité de la vigueur, soutient la mémoire, donne de l’énergie au coeur et aux poumons et préserve l’immunité.

Psycho : IL est responsable des émotions de l’attachement, de l’avidité et de l’envie persistante. S’exprime aussi dans les tendances au calme, au pardon et à l’amour. Egocentrique, craint l’abandon, très effacé, envieux, très possessif, beaucoup de barrages dus à une grande protection pendant l’enfance, s’épanouit dans l’attention, le soutien, la compassion, la tendresse, l’amour, besoin d’être consolé, capable d’accomplissement car il est patient mais lent, intellect stable et fiable, excellente mémoire. Leur stabilité peut tendre vers la paresse. Emotions en déséquilibre : avidité, attachement, manipulation. Ces personnes sont de nature stable, y compris sur le plan émotionnel et psychique. Pas très ouvertes aux changements et aux étrangers. Comblent l’amour par la nourriture. Compréhension lente, besoin de réfléchir. Elles aiment les responsabilités, la structure, la sollicitude et le plaisir. Tend vers les extrêmes (large ou étroit, lent ou rapide). Etre qui oscille en permanence entre dilatation et rétractation. Enfin, le principe KAPHA soutient notre persévérance et notre patience, nous permettant de survivre aux épreuves. Il va de pair avec notre réserve énergie vitale, directement liée à l’immunité, ainsi qu’à notre capacité à maintenir le cap malgré les aléas de la vie. Physio : Siège KAPHA :Poitrine, gorge, cou, nuque, langue, hypothalamus, nez, tissus adipeux, articulations, fluides corporels.

Physio: Corps bien développé, tendance au surpoids. Poitrine généreuse. Peau épaisse et grasse, bon développement musculaire,. Les os ne sont pas proéminents, Teint clair et vif, peau douce, froide et pâle. Cheveux épais, yeux large et attirant. Appétit régulier en excès, faible résistance aux sucreries, fonctions digestives lentes, moins de consommation de nourriture. Tendance à se mouvoir lentement. Rétention d’eau. Aime les aliments piquants, amer et astringent. Évacuation lente et transpiration modérée. Sommeil profond. Voix basse et calme, souvent monotone.

Facteurs aggravant KAPHA : Le froid, la saison froide, le vent, les courants d’air, s’enrhume facilement, Le sommeil excessif, la sieste, Le manque d’exercice, le fait de ne rien faire, Manger trop et mal, aliments trop lourds,(sucre, viande, fritures, laitages…). La prise de tranquillisants et sédatifs. Le doute, les émotions ressassées, la possessivité, le manque de compassion, de sécurité. Manque d’exercices physiques et mental, routine.

Aperçut du ressenti pour un Dosha KAPHA en déséquilibre et donc en excès : Lorsque il est déséquilibré, les symptômes se manifestent surtout à la poitrine, du coeur à la gorge. Par ailleurs, on observe souvent les conséquences d’un dérangement aux parties du corps suivantes : tête, cheveux, articulations, estomac, plasma, graisses.

  • Démangeaisons légères, inconforts
  • Fatigue, lourdeur, excès de sommeil
  • Digestion lente, lourdeur après les repas
  • Élimination lente
  • Abondance de mucus
  • Extrémités froides
  • Salivation excessive, nausées
  • Coloration blanchâtre et brouillée du mucus et de l’urine
  • Surplus de poids, obésité
  • Œdème, rétention d’eau
  • Tristesse, peine, mélancolie
  • Allergies, problèmes immunitaire
  • Excès de sommeil
  • Tous intermittente
  •  Articulation flasques

Pour rééquilibre KAPHA : Utilisez alors les attributs inverses pour pacifier le principe kapha (léger plutôt que lourd ou consistant, rapide plutôt que lent et ainsi de suite). Réduire les portions de nourriture consistante. Il faut donc favoriser des plats légers, faibles en gras et en calories, servis préférablement chauds. Une attention particulière doit être portée aux épices afin de donner une saveur prononcée aux aliments, ce qui active davantage le métabolisme. Ainsi, on évite les plats fades ou trop sucrés, misant alors sur les saveurs piquantes, amères et astringentes. Les verdures telles que le kale, le persil, la salade roquette, les endives et le radicchio conviendront à la fois pour leur aspect léger et faible en calorie que pour leur saveur amère qui active le foie et la digestion. Attention aux fritures, sauces, vinaigrettes et pâtisserie qui contiennent beaucoup de gras, préférez des plats plus maigres et des desserts stimulants, à base de cacao pur ou de gingembre, par exemple. Au quotidien, il est préférable d’éviter les excès de sommeil et de se lever tôt pour équilibrer KAPHA. Il est souhaitable de limiter le sommeil à 10h au maximum et de ne pas dormir le jour. Il est bénéfique de s’exposer à la brise et de prendre des bains de soleil ; le froid et l’humidité sont à éviter, cependant. Il convient de stimuler l’organisme et de bouger avec vigueur : exercices aérobiques, plein-air dynamique, voyages et pèlerinages seront d’un grand secours pour secouer KAPHA. Les gargarismes et l’inhalation de fumée médicinale (feuilles de cèdre, graines de moutarde, calamus, etc.) aideront à assécher le trop plein de mucus qui persiste. La personne en excès KAPHA se doit de développer discipline et détermination afin d’explorer davantage la vie en dehors de sa zone de confort. Cultiver le détachement sera également nécessaire pour ne pas rester arrimé aux vieilles habitudes. D’autre part, on cherche à clarifier l’esprit et à le stimuler, face à un état plutôt léthargique et dépressif. KAPHA recevra des massages stimulants à l’huile de moutarde noir qui est un excellent stimulant des sucs gastro-intestinaux. On l’emploie contre l’anorexie, la constipation, le météorisme. Utilisées en Ayurvéda comme cataplasme, les graines moulues de moutarde en farine sont très utiles lors d’arthrites, de névrites et de rhumatismes. La moutarde blanche contient des substances comparables à celles de la moutarde noire. ON favorise pour KAPHA : Les plantes stimulantes et réchauffantes seront bénéfiques pour prévenir et résorber les excès KAPHA. Celles qui fortifient le cœur et les poumons, comme l’agripaume et l’hysope respectivement, soutiennent au niveau des organes. Le gingembre et la cayenne agiront au niveau de la gorge, s’il y a une peine accumulée ou une difficulté d’expression et en cas de mucus ou d’infection également. L’ortie constitue un bon choix de plante à consommer au quotidien, étant légèrement stimulante et asséchante ainsi qu’en raison de son action dynamisante pour la glande thyroïde. Au niveau digestif, le gingembre, le poivre, le raisin des montagnes, le romarin et le pissenlit seront salutaires et feront de bonnes tisanes chaudes à boire après les repas. Elles auront une action sur les articulations, la léthargie et la congestion : Fleur de Sarriette, fleur d’Origan, fleur d’Hysope, fleur d’Arnica, fleur de Reine des prés, fleur d’Achillée. Des personnes peuvent se retrouver dans les différents Doshas en même temps.

» KAPHA

Fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Google+